Paroles d’André Védrines

Voici le texte de l’intervention de André Védrines ancien directeur général de la fédération française d’études et de sports sous-marins (et subaquatiques) lors du colloque du centenaire le 1er juin 2013.

« Heureux qui comme Ulysse a fait un long voyage », comblé celui qui en a fait plusieurs, mais voilà plus rapidement  que l’on pourrait l’imaginer arrive l’heure des bilans.   Me trouver parmi vous ce matin à cette place représente pour moi le cadeau du voyageur. Hommes et femmes de la mer, et, de l’outre-mer savons nous que nous formons un ensemble et si nous avons la grande chance  de nous entendre et de nous deviner c’est parce que l’écoute est facile puisque nous parlons le même langage. Bien sûr nous avons plus souvent exploré l’autre côté du miroir, mais les souvenirs n’en étaient que plus beaux, plus inédits, parfois :plus réservés. D’autres comme Monsieur Ferdinand Bernhard, notre maire que je remercie à cet instant, n’était pas orienté vers les plaisirs aquatiques, il n’a eu que plus de mérites en les approchant. Ses projets sont grandioses, il sait qu’il peut compter sur l’équipage du musée Frédéric-Dumas auteur du renouveau. Où plus qu’en ces lieux cette rencontre pouvait loger la place exceptionnelle que l’on nomme Départ avec un grand D comme désir et devenir ?

C’est sur ce rivage que les premiers plongeurs en scaphandre autonome vont graver leurs passages avant d’acquérir le surnom de pionnier. A 85 ans on m’appelle pionnier : c’est trop de mise ! les pionniers nous avons eu la chance de les connaître, de les aimer, de suivre leur route, leurs exemples et leurs conseils. Ce fut la découverte des similitudes entre l’infiniment grand et l’infiniment petit qui se retrouvent dans la plongée puisque son parallèle est la cible du cosmos. Nous avons tout simplement tenté d’être de bons élèves, je ne peux tous les citer de peur d’en oublier un seul, puisqu’en ce jour vous pouvez tous le faire. Mais avoir comme père spirituel Philippe Tailliez et Frédéric Dumas, fut ma seconde naissance. A la suite du Commandant Jacques-Yves Cousteau au sein de la Fédération française d’études et de sports sous-marins le premier fût président de la Commission technique nationale et le second président de la Commission nationale d’archéologie sous-marine et subaquatique.

Dans cette salle tout le monde est quelqu’un. Vous me pardonnerez si je m’insère en disant que vous êtes ma famille, aucune prétention, aucun faire valoir, vous ne découvrirez que l’émotion, -normal quand on parle avec son cœur- vous êtes là pour poursuivre la route des trois « Mousquemers », les relais sont en place, les jeunes vont nous surprendre avec le ciel et la mer toujours plus au large. Je vais partager goulument la richesse des interventions.

André Védrines

André Védrines

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s